FANDOM


Laurent Casalonga
-
Casalonga
Informations générales
Nom complet Laurent Pierre Casalonga
Naissance 05/06/1922
Engagement FNFL 01/05/1942
Matricule 135R43 puis 429FN42
Stage Commando Achnacarry 2
Badge 13, 201
Première présence attestée au commando 01/07/1942
Section 2A
Raid Forfar Beer, Hardtack 24, 27 (annulé)
Affectation 6 juin Troop 1
Décès 21/11/1987
Lieu de sépulture
Itinéraire
Affectations 1er BFM, 1er RFM


Né le 5 juin 1922 à Saint-Sébastien et décédé le 21 novembre 1987 à Paris, Laurent Casalonga était un quartier-maître fusilier membre du 1er BFMC.

Itinéraire Modifier

(À compléter)

Hôpital Bangor du 20 juillet au 13 août 1942.

Etats de Services :

  • 21 juin 1940 : Rejoint l'Angleterre à bord du “ BATORY “ vers Plymouth.
  • 1er juillet 1940 : Engagé volontaire à 17 ans dans la légion des Jeunes Volontaires Français du Général DE GAULLE.185 page 29.
  • Juillet/septembre 1940 : Camp de Brynbach, comté de Denbighshire au Pays de Galles.185 page 331
  • 15/11/1940 Prytanée militaire de la France Libre à Rake-Manor, manoir situé au bord de la rivière Ock, près de Milford, à cinquante-cinq km au sud-ouest de Londres. Laurent CASALONGA est Ff. caporal du 2e groupe de la 1ère section (Ff. sergent Jean BRIAND), puis au moment du départ de Rake-Manor Ff. caporal de de la troisième section.185 pages 39, 333, 334
  • 4 février 1941, arrivée à Malvern, collège britannique dans le Worcestershire. Ecole Militaire des Cadets de la France Libre.
  • 11 février 1941, il est sanctionné pour avoir fait le mur à Malvern avec J. NEDELEC.185 page 280
  • Avril 1941 : Préférant rejoindre sans plus attendre une unité combattante, il démissionne de la première promotion d'élèves Aspirants “Libération”, et se porte volontaire pour rejoindre les Commandos sous les ordres du Commandant Philippe KIEFFER.
  • Avril 1942 : n° 2 COMMANDO - n° 10 COMMANDO (inter-alliés).
  • Forces Navales Françaises Libres ( FNFL ) - matricule : 429 FNFL 42
  • Juillet 1943 : Affecté au n° 12 Commando - raids de sondage et missions - small scale raids ( series FORFAR et HARDTACK ).
  • 2 au 4 septembre 1943 : Opération FORFAR BEER entre Életot et Saint-Pierre-en-Port, au nord de Fécamp (Seine-Maritime) :

<<...Le 17 août, le quartier-maître Pierre-Charles BOCCADOR et le matelot de 1ère classe Laurent CASALONGA sont avisés par le commandant Philippe KIEFFER, en poste au Q.G. du 10e Commando interallié, d’un départ en mission. Dès le lendemain, ils sont acheminés à Peacehaven et prennent contact avec un détachement spécial du 12e Commando, commandé par le Major BARTHOLOMEWS. Le 19 août, chacun d’eux est intégré dans une équipe anglaise de raiders ( jusqu’au 14 septembre pour CASALONGA, jusqu’au 22 pour BOCCADOR)... Le 2 septembre, sitôt minuit, après un départ manqué la veille, huit raiders endurcis débarquent entre Életot et Saint-Pierre-en Port. Commandé par F.W. FYNN, ce sont les lieutenants I.D.C. Smith et Mac GONIGAL, le sergent-chef BRODISON, les sergents BARRY et NASH, les caporaux HOWELL et USHE, et le matelot de 1ère classe CASALONGA. Après avoir envoyé quelques hommes en reconnaissance, FYNN reste caché toute la journée au pied des falaises avec son équipe. Au l’aube du 3 septembre, des pêcheurs apparaissent sur la plage. Lorsque l’un d’eux, Romain LAVENU, est hors de vue des Allemands, FYNN le siffle. Un peu terrifié par ces êtres aux tenues camouflées et aux visages barbouillés de bandes brunes et noires, Romain se rend vite compte qu’il s’agit de commandos britanniques. CASALONGA se risque alors à lui demander son aide et lui offre du chocolat. Qui est en réalité ce pêcheur ? Ami ou collaborateur ? Romain accepte sans hésiter malgré les dangers que comporte sa mission. Il doit rapporter des cartes postales de la falaise pour y indiquer les positions allemandes. Le soir même, il prévient son frère André et tous deux se mettent à la recherche de photos de la région proche, choses devenues rares depuis les perquisitions allemandes. Pendant ce temps, BRODISON et SMITH vont reconnaître le sentier qui, selon les dires du pêcheur, conduit au sommet de la falaise. Hélas, alertée par le bruit, une patrouille les aperçoit et tire. Les deux Britanniques rebroussent chemin. Cependant FYNN ne se décourage pas. Maintenant qu’il connaît le chemin, il décide de repousser son retour de 24 h et envoie un message en Angleterre grâce à cinq pigeons voyageurs que le groups avait emportés. Par malchance, ceux-ci sont interceptés sous leurs yeux par des faucons dressés par les Allemands, coupant ainsi les seuls moyens de communication avec la base arrière. Désormais l’ennemi est en alerte et vers 19 h 30, deux Focke-Wulf survolent la zone, à plusieurs reprises et à très basse altitude, pour les localiser, mais sans succès. Le lendemain matin, à marée basse, les deux frères LAVENU reviennent, ayant caché dans leurs bottes les cartes postales indiquant avec soin les emplacements des fortifications ennemies. Ils informent précisément les commandos et leurs annoncent que les Allemands les croient retournés en Angeleterre. Cependant, pour plus de sécurité, ils les conduisent dans une crevasse, plus discrète, sous la falaise et reprennent normalement leurs activités. La nuit revenue, les commandos essaient encore, mais en vain, de grimper sur la falaise. Puis FYNN et BRODISON tentent de se frayer un passage à travers les barbelés de la plage. Là encore c’est un échec car le réseau est impénétrable. Mais le temps presse ; FYNN fait exploser une torpille Bengalore puis tire sur une guérite avec son pistolet mitrailleur dans l’espoir d’attirer les Allemands et d’en capturer. Aucune réaction ne se produisant, les raiders rejoignent le canot qui les attend pour les ramener en Angleterre à bord d’une vedette lance-torpilles M.T.B. Tout le village, plongé dans une paisible obscurité, est évidemment reveillé en sursaut par la déflagration de la torpille et se pose des questions. Seuls les deux pêcheurs savent ; ils garderont leur secret jusqu’à la libération de Saint-Pierre-en-Port, le 2 septembre 1944... Tous ces raids sur les côtes du nord de la France seront très riches en enseignements sur l’état des défenses ennemies... Laurent CASALONGA participera à d’autres coups de main...En 1983, il reviendra sur les lieux de son exploit mais ne pourra rencontrer Romain LAVENU, celui-ci étant décédé deux ans plus tôt...186 pages 396 à 399.

  • Octobre 1943 : Retour aux Commandos Français - raids de sondage et missions - small scale raids ( series FORFAR et HARDTACK ).
  • 10 mai 1944 - Au cours d'une prise d'armes Laurent CASALONGA a reçu en même temps que ses 29 premiers compagnons commandos du 1er BFMC son badge de béret qui portait le numéro 13-201 .
  • 6 juin 1944 : Débarquement en Normandie. N° 4 COMMANDO Troop 1 - Riva-Bella, Ouistreham (Calvados). Blessé, évacué sur un hôpital en Angleterre.
  • Fin juillet 1944 : Retour volontaire à l'unité Campagne de Normandie.
  • Octobre 1944 : Belgique
  • 1er novembre 1944 : Attaque et prise de FLESSINGUE, dans l'île de WALCHEREN - (Hollande). Campagne de Hollande et d'Allemagne.
  • 8 mai 1945 : Fin de la guerre. Démobilisé le 17 novembre 1945.

Informations personnelles Modifier

  • Name Laurent Pierre Ignace François CASALONG
  • Birth 5 Jun 1923, Saint-Sébastien (Donostia San-Sebastián), Guipuzcoa, Pays basque, Espagne
  • Birth Memo N-9
  • Honors 31 Mar 1947184
  • Honors Memo Médaille de la Résistance Française - J.O. du 13/7/1947
  • Death 22 Nov 1987, Paris, Ville-de-Paris, Île-de-France, France
  • Death Memo 19ème arrondissement
  • Honors Memo Croix de Guerre avec Étoile de Bronze
  • Burial Hendaye, Pyrénées-Atlantiques, Aquitaine, France
  • Occupation quartier-maître de 2ème classe (1er BFMC - commando Kieffer), interprète professionnel
  • Nickname Casa
  • Education études secondaires au Lycée de Bayonne
  • Father Jean Baptiste CASALONGA (1885-1953)
  • Mother Manuela Augustine Thérèse MORAL (ca1902-1986)


Notes et références Modifier

Liens externes Modifier

http://www.casa-longa.org/fg02/fg02_175.htm

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard