FANDOM


Noël Naud
-
SM Noel Naud
Informations générales
Nom complet Noël Gustave Naud
Naissance 21/03/1915
Engagement FNFL 01/07/1940
Matricule Marseille 19777, 76T35, 10188FN40, 5808FN40, 5900FN40
Stage Commando Achnacarry 4
Badge 70
Première présence attestée au commando 17/06/1943
Décès 24/07/2004
Lieu de sépulture Carbini
Itinéraire
Affectations Cap St Jacques, Espérance, Atlas, Marine Beyrouth, Marine Levant, 1er BFMC


Né le 21 mars 1915 à Marseille (Bouches-du-Rhône) et décédé le 24 juillet 2004 à Ajaccio (Corse-du-Sud), Noël Naud était un second-maître fusilier membre du 1er BFMC.

Jeunesse Modifier

Noël Naud né le 21 mars 1915 à Marseille (Bouches-du-Rhône). Il embarque le 10 mars 1930, à l'age de 15 ans, comme novice a bord du Leconte de Lisle de la Compagnie des Messageries Maritime. Matelot (apparemment en juillet 1933), il effectue durant 3 ans, 3 voyages en Chine sur des bateaux différents . En mars 1935 il est appelé sous les drapeaux au 5ème dépôt des équipages,puis à la Flotille de sous marins 3ème région et affecté au sous-marin Circé. Il est congédié le 26 septembre 1937. En 1938, Noël Naud embarque à bord du paquebot Theophile Gautier de la compagnie des messageries maritimes. Le 3 septembre 1939 il est mobilisé à bord de ce même navire.

Ralliement à la France Libre Modifier

En juillet 1940, le Théophile Gautier arrive au Pirée. Faute de carburant il y stationne jusqu’à son départ, le 16 Septembre 1940. C’est durant ce laps de temps que Noël Naud choisi de rejoindre la France Libre à Suez. Cela lui vaudra une condamnation de 6 mois de prison par le tribunal maritime de Toulon pour absence irrégulière du bord au 2 septembre 1940.

À suez, il embarque à bord du Cap Saint Jacques comme matelot, pour une courte période, puisque mi-novembre 1940, il embarque à Aden sur l’Espérance,mais comme second maître (détail intéressant, il n’est jamais passé par le grade de quartier maitre). Il restera à bord de l’Espérance jusque fin Septembre 1941. On le retrouve ensuite pendant environ un an à bord du remorqueur « Atlas », peut-être à Suez (?). On constate qu'il a plusieurs matricule différents mais le plus probable est le 5900FN40 qui apparait sur son acte d'engagement.

Début octobre 1942 il rejoint Marine Beyrouth à la DP (direction du port ?) En mars 1943 il intègre le 2ème BFM, qui ne tardera pas à rejoindre l’Angleterre, par le canal de Suez puis l’Afrique du Sud.

Les commandos Modifier

Noel Naud , comme une partie de ses camarades du 2ème BFM , décide de suivre Alexandre Lofi dans les commandos . Il va suivre son training à Achnacarry en juillet 1943. Avec les autres brevetés ils formeront la troop 8, sous les ordres du capitaine Trépel . Noël Naud ne participera pas au débarquement de Normandie. En effet, le matin du 21 mars 1944, lors d’un exercice d’escalade sur les falaise de Peacehaven , il chute et se fracture les deux vertèbres dorsales. Il est hospitalisé au Royal Sussex Hospital de Brighton avant d'aller à Pasteur Lister jusqu'au 29 septembre 1944. Ce n'est qu'à cette date, qu'à sa demande, il retrouve les commandos. Il participera au débarquement de Flessingue puis à la campagne des Pays-Bas. Il y gagnera sa croix de guerre. Le second maitre Naud sera libéré de ses obligations militaires le 2 Novembre 1945.

Noel Naud en convalescence à Beaconsfield

Noël Naud en convalescence à Beaconsfield à l'été 1944.

Après-guerre Modifier

Après-guerre, Noël Naud revient à Marseille où il reprend son métier de marin jusqu’à sa retraite en 1970. Il est décèdé le 24 juillet 2004 à Ajaccio (Corse-du-Sud).

Notes et références Modifier

  • Croix de guerre

Notes et références Modifier

  • Informations et photos de Jean-Pierre Hélias

Liens externes Modifier